FAQ

Le coût de la consultation est liée à l’expérience et au domaine d’expertise du thérapeute.
Il fluctue entre 70 $ pour une séance avec un I.O. et 120 $ avec un D.O. Le traitement ostéopathique est un soin de santé privé. Il n’est pas remboursé par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Néanmoins, la plupart des programmes complémentaires d’assurance santé, qu’ils soient collectifs ou personnels, prévoient le remboursement d’une partie des coûts. Le gouvernement provincial permet également d’inclure les paiements faits pour des traitements ostéopathiques lors de la déclaration d’impôt annuelle.

Le traitement ostéopathique est un soin de santé privé. Il n’est pas remboursé par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ).

Tous les assureurs reconnaissent les reçus émis par nos membres. La plupart des programmes complémentaires d’assurance santé, qu’ils soient collectifs ou personnels, prévoient le remboursement d’une partie des coûts. Cela dépend cependant des dispositions de chaque programme au même titre que le remboursement des frais dentaires ou autres consultations avec un professionnel.

Il est avisé de vous renseigner auprès de votre assureur afin de connaître les dispositions avant la consultation auprès de votre ostéopathe.


Que vous déteniez ou non un programme privé d’assurance, sachez que vous pouvez inclure, en tout ou en partie, les frais encourus pour des traitements ostéopathiques lors de votre déclaration d’impôt provincial à la section « frais médicaux ».

 

L’ostéopathie peut être utile à tous les stades de la vie aussi bien pour le nouveau-né qui bénéficie d’une évaluation précoce que pour la personne âgée qui cherche un soulagement. Nous vous invitons à consulter la rubrique "À qui s'adresse l'ostéopathie?"

L’ostéopathie n’est pas une profession reconnue par l’Office des professions du Québec (OPQ), ni enseignée dans une université.
Comme les formations en ostéopathie sont très variables d’une école à l’autre, Ostéopathie Québec s’est donné comme mandat d’attester la formation des candidats en utilisant le Référentiel international de formation en ostéopathie de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).
L’ostéopathe membre d’Ostéopathie Québec détient :
• un diplôme en ostéopathie obtenu dans une institution reconnue par Ostéopathie Québec comprenant une formation théorique et clinique suivie de la présentation et de la réussite d’une thèse ou d’un mémoire, ou d’un clinicat.
• ou une équivalence de formation reconnue par Ostéopathie Québec, à la suite d’une évaluation du dossier du candidat et de la réussite d’un examen clinique mené par le Comité d’admission et de la compétence (CAC).

L’ostéopathie a une approche globale basée sur la recherche des causes et de l’origine des problèmes. Elle ne cherche pas à traiter les symptômes, mais à les analyser et à trouver la source des dysfonctions. De plus, l’ostéopathie offre des techniques très variées non seulement pour le système musculo-squelettique (os, muscles, articulations), mais aussi pour les organes, les viscères, la circulation, le système nerveux, le crâne, etc.

L’ostéopathe est en dialogue avec les tissus qu’il palpe. Il appose donc ses mains avec le plus grand respect possible. L’ostéopathe ne tente pas d’imposer au corps sa volonté, mais de lui permettre un changement, une harmonie et une autoguérison.
L’ostéopathe choisit les techniques et les positions appropriées pour chaque cas. S’il n’y a pas de relâchement ou de résultat avec une technique, l’ostéopathe n’insistera pas et cherchera une autre manipulation pour traiter le problème.
C’est pourquoi les techniques devraient s’avérer confortables. Dans certains cas, la personne peut ressentir des courbatures le lendemain d’une séance, mais cette réaction est de courte durée. Si des réactions plus fortes se font sentir, parlez-en à votre ostéopathe, qui réajustera les techniques, la fréquence des rendez-vous ou la durée de ceux-ci.

L’interne a complété toute sa formation théorique et clinique. Avant d’accéder au titre de D.O., il doit réaliser, avec succès et dans un délai prescrit, un stage clinique (clinicat), un mémoire ou une thèse sous la supervision d’un professeur ou d’un clinicien d’expérience. Il est alors interne en ostéopathie (I.O.)

Le diplômé a complété toutes les étapes et les exigences menant au titre de D.O. Il a plein droit d’exercice et est habilité à pratiquer en tant qu’ostéopathe.